The Murder Complex

 

Meadow Woodson, a fifteen-year-old girl who has been trained by her father to fight, to kill, and to survive in any situation, lives with her family on a houseboat in Florida. The state is controlled by The Murder Complex, an organization that tracks the population with precision. The plot starts to thicken when Meadow meets Zephyr James, who is—although he doesn’t know it—one of the MC’s programmed assassins. Is their meeting a coincidence? Destiny? Or part of a terrifying strategy? And will Zephyr keep Meadow from discovering the haunting truth about her family? Action-packed, blood-soaked, and chilling, this is a dark and compelling debut novel by Lindsay Cummings.

Traduction (par mes soins):

Meadow Woodson est une jeune fille de 15 ans entraînée par son père à combattre, à tuer et à survivre dans n’importe quelle situation. Elle vit dans un bateau avec sa famille en Floride. L’état est contrôlé par le Murder Complex, une organisation qui traque toute la population avec précision. L’histoire prend son envol lorsque Meadow rencontre Zephyr James qui est — même s’il ne le sait pas encore — un des assassins programmé du Murder Complex. Leur rencontre est-elle une coïncidence ? Le Destin ? Ou partie d’une stratégie terrifiante ? Zephyr va-t-il réussir à maintenir Meadow éloignée de la vérité à propos de sa famille ? Grande action, imprégné de sang, qui vous donne la chair de poule, ce livre noir et irrésistible est un premier roman de Lindsay Cummings.

 

Ce que j’en pense :

Meadow et Zephyr habitent dans les Shallows, une société où la maladie n’existe plus mais où les meurtres sont quotidiens. Tous les soirs, des gens sont assassinés sans raisons apparente.
Les habitants de Shallows n’ont aucune idée sur les raisons de ces assassinats. Mais un jour, Meadow va se retrouver coincée dans la ville en plein milieu de la nuit et elle aura un aperçu de ce qui se passe véritablement. Elle comprendra que ce qui était perçu comme des assassinats aléatoires, sont en réalité, une machination bien précise dans un contexte bien plus vaste qu’elle ne pourrait le concevoir.

Meadow est une jeune fille qui habite dans un bateau avec sa famille. Sa mère ayant été assassinée, elle partage leur maison flottante avec son père, son frère ainé et sa petite sœur.

Zephyr est un personnage adorable. Orphelin, il est chargé de recueillir les corps et de s’en débarrasser. Tous les matins, il se réveille sans avoir aucun souvenir de ses nuits, avec cependant au réveil, des mains couvertes de sang.

Nos personnages vont se rencontrer au Centre des Distributions de rations où Meadow a réussi son acceptation et une fois ensemble, l’histoire prend son envol ; des secrets seront révélés et Meadow et Zephyr découvriront l’existence du Murder Complex ainsi que la vérité cachée derrière le meurtre de sa mère.

Ce fût une lecture facile. Les chapitres courts sont appréciables, mais j’ai eu souvent la sensation qu’il manquait des ponts entre les scènes. Je pense qu’il aurait fallu plus de descriptions et de liaisons entre certains événements.

Meadow est un personnage fort mais parfois limite « tête-à-claque », surtout en ce qui concerne Zephyr…

Zephyr lui est tombé amoureux de Meadow bien avant de la connaître en personne. Il a des rêves— ou plutôt des visions— et Meadow en fait partie. Depuis sa rencontre, il ne la lâche plus, surtout après un incident qui sera le propulseur de toute l’histoire. Il est constamment accroché à Meadow alors que celle-ci lui trouve des reproches en permanence. C’est mignon, mais lassant par moments.

C’est un monde du genre « Hunger Games » mais bien plus noir et lourd. Le lecteur a l’impression que personne n’est digne de confiance mais on y retrouve certains aspects de cette série : le contrôle de la société, les meurtres choisis par la société, un système d’élimination humaine incompréhensible, une manifestation de pouvoir hiérarchique imposée, le manque de respect de la vie humaine où les uns ont plus de valeurs que les autres.

Note : Si vous comprenez l’anglais, allez faire un tour sur la chaîne youtube de l’auteure, elle est adorable, vraiment. Je choisis parfois mes livres en fonction des auteurs et celui-ci en est un exemple. Lorsqu’on connaît l’auteur, et s’il vous fait bonne impression, on a envie de découvrir ses créations. Lindsay Cummings en vaut la peine.

Voici sa chaîne ;-):

Lindsay Cummings chaîne youtube

 

Ma critique sur Goodreads

 

Merci de m’avoir lu:-)

Isabel

Laisser un commentaire