Sorcière en son temps (l’héritière des Raeven tome 2), de Méropée Malo

 

Résumé :

Assia est amoureuse, elle a un toit et un travail : tout va pour le mieux ! Jusqu’au moment où tout son petit monde s’écroule… Une voiture lancée à pleine vitesse sur Alec remet en cause tout ce qu’elle s’est attachée à construire depuis son retour chez elle.
Arrivera-t-elle à inverser le cours du temps pour sauver la vie de celui qu’elle aime ? Ses pouvoirs de sorcière seront-ils suffisamment puissants ?

 

Mon avis :

 

Dans ce deuxième tome nous sommes surpris par la tournure inattendue du début du récit. En effet, Alec souffre un accident et mon cœur faillit s’arrêter.

Ce fût un début inattendu pour ma part étant donné la fin du premier tome. D’ailleurs, je ne retrouve pas la suite des événements qui étaient restés en suspens.

Je ne comprenais donc pas ce qu’impliquait cet accident et j’ai eu du mal à lui trouver un sens. J’ai plutôt trouvé qu’il faisait jus à l’intrigue amoureuse qui devenait trop évidente. Il est devenu clair avec ce tome que la relation entre Assia et Alec devait évoluer et j’ai eu du mal avec l’évolution de celle-ci. Assia est une vrai tête-à-claque en ce qui concerne sa relation avec Alec et je me suis souvent retrouvée à vouloir la secouer. Aussi, je retrouve un des aspects qui m’a énormément dérangé : chaque description disproportionnellement exagérée des qualités physiques d’Alec. Oui, il est beau, oui c’est le plus beau et le plus séduisant, oui…. Nous avons compris.

Cependant, l’histoire est tout aussi remplie de découvertes intéressantes : nous découvrons une sirène aux pouvoirs puissants, des conques machiavéliques, et d’autres que je ne nommerai pas pour ne pas vous spoiler. Mais s’il est vrai que ce livre possède une panoplie de points décevants, il est en même mesure tout aussi intéressant.

Nos deux protagonistes souffrent, l’auteur leur fait passer pas pleins d’épreuves, Assia fait face à des mésaventures sans jamais perdre la motivation ; c’est un personnage fort et persistant et j’aime son intrépidité.

Alec continue à être le gentil garçon bien attentionné, il est adorable, et il reste un personnage de stabilité pour Assia. Malgré les déboires du roman, ils étaient liés en permanence.

Comme le premier, ce fût une lecture en demi-teinte : parfois j’aimais beaucoup, d’autres j’étais déçue.

Lecture sans prise de tête.

Je ne suis pas sûre de vouloir lire le troisième tome. En tous les cas, je vais attendre que l’envie me reprenne.

 

Le Tome 3:

 

Merci de m’avoir lue 🙂

Isa

Laisser un commentaire