La passe-miroir – Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos

la passe-miroir tome 1

Résumé:

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

 

Mon avis :

 

Alors voilà, j’ai finalement lu ce livre que tout le monde (ou presque) recommande.

Je n’ai pas été déçue. Non. Du tout.

Dans cette histoire, nous suivons Ophélie qui est une jeune fille timide, réservée et sans histoires. Elle est une liseuse, c’est-à-dire qu’elle peut lire l’histoire des objets qu’elle touche. Mais elle possède une particularité, elle peut lire l’objet jusqu’à sa conception (ce qui semble être assez rare). Elle est en âge de marier, du coup, elle se voit promise à un jeune homme, du nom de Thorn, qui vit dans une arche lointaine.

Cette arche, le Pôle, est très différente d’AnimaOphélie a grandi.

Et elle va le découvrir à ses dépens.

Ophélie doit donc se rendre au Pôle afin de faire connaissance avec son futur époux et préparer son mariage mais elle va vite déchanter. Le Pôle est froid. Et ce n’est pas seulement le temps qui le rend ainsi ; les gens, le quotidien font de ce lieu un droit à la vie figée de glace.

Ophélie va se retrouver confrontée à des personnages au caractère austère, aux personnalités fallacieuses, aux préoccupations frivoles.

Elle va découvrir que son mariage arrangé n’est autre qu’une page d’un complot qui se dessine au fur et à mesure de ses découvertes sur le monde dans lequel elle a atterrit.

J’ai énormément aimé l’histoire. Ce monde est construit à la perfection. Tous les événements, toutes les scènes sont essentielles. Je n’ai pas trouvé de longueurs importantes, cependant, l’histoire a pris son temps. Le début en effet est longuet mais il permet de mettre en scène le monde et les personnages et je ne me suis pas ennuyée.

L’écriture de l’auteure est très jolie : fluide, presque mélodieuse.

Les descriptions sont très bien réalistes ; il m’arrive de ne pas saisir totalement le monde dans certains ouvrages mais là, j’étais imprégnée de ce monde, une réussite à ce niveau.

L’auteure a bien travaillé son monde, ses personnages. Le système de magie est très réussi. Cependant, le don d’Ophélie est très peu exploité, je pensais qu’il prendrait une dimension plus importante dans l’histoire ce qui n’est pas le cas. En même temps, encore une fois, ça ne m’a pas dérangé plus que ça.

Si je dois tout de même émettre un point faible, un point qui m’a légèrement perturbé, c’est le fait qu’Ophélie subisse une énormité d’affronts et que peu s’en inquiète ou en tout cas peu intervienne ou se révolte véritablement.

Cet aspect m’a fait tordre les babines, quelques fois.

Sinon, j’ai été happée, de telle sorte qu’après une nuit de travail j’ai lu toute la journée car je devais absolument savoir la fin.

Un pageturner. Il me faut le tome 2 et le tome 3 (lien Amazon)

Je pars l’acheter 🙂

 

Merci de m’avoir lu 😉
Isa

Laisser un commentaire