Mon idée n’est pas originale…

mon idée peut être originale

Que faire lorsque votre idée ne semble pas originale?

Lorsque l’idée est trouvée, l’excitation est un moteur phénoménal. Débute la recherche des éléments qui magiquement tourneront autour de votre idée et formeront l’histoire dont vous avez toujours rêvé. Mais vous pensez: « j’ai lu un livre semblable », « ce n’est pas comme le livre que j’ai lu l’autre jour? », etc…

Votre idée ne vous semble pas originale et là, c’est la panique, la déception. Beaucoup d’aspirant auteurs s’arrêtent là.

Les doutes s’immiscent subrepticement dans votre fort intérieur comme une fine aiguille qui vous presse l’estomac. Le sentiment de ne pas être original, unique, différent.

Vous pensez que ça ressemble au dernier Hunger Games ou le roman que vous avez lu l’été dernier ou celui de l’an dernier,… Le sentiment de copier involontairement car au final, l’inspiration vient forcément de quelque part et parfois, notre subconscient joue avec nos impressions.

Ce n’est un secret pour personne, lors de l’écriture d’un roman des incertitudes infinies vous assomment et vous rendent fragiles. Fragiles dans le sens où vous perdez toute notion de confiance et de sureté à propos de votre projet.

Alors comment faire pour avoir une idée originale ?

Et bien cela vous réconfortera (peut-être) de savoir que toutes les idées ont déjà été prises… Inquiétant hein ? Oh prions la plume de la muse, qu’elle nous vienne en aide ! 🙂
Mais ne vous inquiétez pas, ce n’est pas une fatalité, c’est un fait. Vous pouvez tout de même écrire une histoire originale, malgré le fait que votre idée ne le soit pas.

Vous voulez écrire sur les vampires ennemis des loups-garous ?
– Déjà fait.

Une histoire apocalyptique relatant les relations humains-robots dans un monde en guerre entre ces espèces ?
– Déjà fait.

Une histoire sur un groupe de jeunes possédant des pouvoirs ?
– Déjà fait.

Votre idée peut ne pas être originale, mais VOUS l’êtes. Vous êtes uniques et vous suivez votre propre flux ; les mots qui coulent dans vos veines et inondent votre feuille blanche sont uniques. Originaux. Reflètent votre pensée, votre personne, votre créativité.

Vous ne pouvez pas copier votre unicité.

La construction de votre histoire vous appartient, elle prend naissance au creux de votre cerveau, de votre cœur, de votre âme et croyez-moi, il n’y en a pas deux comme la vôtre.

C’est la façon dont vous construisez l’entièreté de votre histoire qui est originale.

Plusieurs livres existent où les éléments se ressemblent, sont les mêmes parfois, et c’est la globalité de sa construction qui en fait des romans distincts.

Je vous donne un exemple :

Deux romans différents. Deux auteurs différents. Deux protagonistes. Deux dystopies. Deux jeunes femmes fertiles dans un monde où la plupart des femmes sont stériles. Les femmes fertiles sont au service des couples considérés importants pour la société. Les femmes fertiles sont réprimées ; leurs droits leur sont retirés. Les femmes fertiles doivent avoir un enfant qui leur sera retiré et donné au couple pour lequel elles ont été assignées.

Deux livres. Mêmes éléments.

Et pourtant je vous assure, les romans ne pouvaient pas être plus différents— la plume est très distincte, le style opposé et l’histoire n’a absolument rien à voir, même si plusieurs des éléments fondamentaux à l’histoire sont identiques.

 

Vous voulez savoir de quels livres je parle ?

Le joyau, de Amy Engel (Editions Robert Laffont)


La Servante Ecarlate, de Margaret Atwood (Editions Robert Laffont)

 

Nous ne serions pas au bon endroit si le doute ne nous rongeait pas les entrailles à chaque mot couché sur papier. C’est normal. Mais sachez que toutes les créatures, personnages, événements ont déjà été, d’une façon ou d’une autre, créés.
Cela ne doit pas vous empêcher d’écrire l’histoire qui vous passionne.

 

Qu’en pensez-vous ?

J’espère que cet article vous a aidé de quelque manière que ce soit.
Alors, soyez uniques, soyez vous-mêmes et vous réussirez 🙂  

Merci de m’avoir lu
Isa

2 Replies to “Mon idée n’est pas originale…”

  1. Je suis tout-à-fait d’accord avec toi. Je suis persuadé qu’on n’invente rien, on s’inspire de notre vécu, de nos expériences, de ce qu’on a absorbé. On ne crée pas, on redécouvre.

    1. Tout à fait, le processus découle de la créativité mais chaque personne se découvre en elle-même ses propres envies, celles qui propulsent une personne à coucher sur papier les divers événements et personnages qui les font vibrer. Je pense que le véritable créateur, celui qui manie la plume, manie l’âme et celle-ci ne peut être égalée, même si elle peut avoir, dans les prémisses en tout cas, des bribes d’un son déjà écouté.

Laisser un commentaire