L’intrigue

Déscription sur ce qu'est l'intrigue basée sur deux oeuvres

Qu’est-ce que l’intrigue?

 

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de l’essence d’un roman, du fuel qui permet de faire tourner la machine ; celle de raconter votre histoire.

Dans cet article, je me base essentiellement de deux livres qui m’aident de façon substantielle :

 

  • The Anatomy of Story, by John Truby

• Your first Novel, by Ann Rittenberg and Laura Whitcomb:

 

L’intrigue n’est pas à confondre avec l’idée, l’histoire ou encore la structure. Votre idée est le point de départ, ce qui vous permet de trouver les branches de votre histoire et construire tous les éléments du roman. L’histoire est l’ensemble de tout ce qui constitue votre récit (personnages, intrigue, monde,…). La structure est la forme que prend votre intrigue. L’intrigue est donc votre capacité à raconter votre histoire de façon crédible, fluide et structurée en la présentant de façon cohérente du début jusqu’à la fin.

Il n’existe pas de recette secrète pour une intrigue intéressante, c’est la façon dont vous racontez votre histoire, qui fera de votre roman une œuvre exceptionnelle.

Pour que toute intrigue fasse son impression, il faut avoir trois éléments fondamentaux basé sur « Your first Novel », cité ci-dessus :

• Crédibilité
• Âme
• Tension

Vos personnages ne pourront pas être réalistes si votre intrigue est bâclée. Vos dialogues n’auront aucun sens, si votre intrigue ne suit pas. Votre monde ne sera pas cohérent s’il n’y a pas une intrigue qui tienne la route.

Il existe des techniques pour vous guider dans l’élaboration de votre intrigue comme « The Three ACT structure » ou « la structure en 3 actes ». Personnellement, c’est ce que j’utilise. Je trouve que ça m’aide considérablement à structurer le déroulement de mon histoire et à faire avancer mes personnages. D’ailleurs, je vous le dit, sans elle, il me serait difficile de réussir à me retrouver dans l’écriture.

 

John Truby considère que cette structure est incomplète et insuffisante et il donne 22 étapes pour structurer votre roman. Pour moi, ces 22 étapes complètent de façon considérable la « Structure en 3 actes ». J’utilise donc les deux.

 

 

Alors que nous faut-il pour réussir son intrigue ?

Pour réussir une intrigue consistante, il nous faut inévitablement structurer notre histoire. Pour cela, il est important de préparer son roman. Autrement, nous courons le risque et je pense que beaucoup d’entre nous est déjà passé par là, de se retrouver coincés au milieu de l’écriture. Car le milieu est le plus difficile vous en conviendrez.

L’intrigue se manifeste à travers les personnages ; c’est grâce à leurs évolutions que notre histoire prend vie, de façon fluide et réaliste. Ils doivent passer par différentes étapes. Pour que l’histoire soit prenante, nos protagonistes passent par différentes épreuves, physiques peut-être mais surtout morales. Ce sont eux qui, confrontés aux événements font vivre le monde ; ils sont confrontés à un ou plusieurs événements qui déclenchent une envie, un besoin, un questionnement propulseur.

 

Toute histoire est ascendante, si vous prenez la « structure en 3 actes » vous voyez la courbe qui monte puis redescend après le climax.

Ce qui veut dire que les personnages évoluent et se voient découvrir des facettes qu’ils ne soupçonnaient pas, tant sur eux-mêmes que sur le monde dans lequel ils vivent ; les évènements s’accumulent et augmentent en intensité, les personnages vivent des obstacles et se confrontent à des problèmes, ce qui fait augmenter l’intensité, les évènements se succèdent et culminent dans un point critique qui augmente encore l’intensité du récit, la phase critique arrive juste avant le climax de l’histoire où le personnage va dénouer ce pourquoi il a travaillé, ce pourquoi il a subi tous les évènements antérieurs.

Pour arriver au dénouement de l’histoire, il faut savoir dès le début, ou en tous les cas, dès le premier ACT, quelle sera la fin, quel dénouement nous voulons. Je ne pense pas que nous puissions savoir quelle intensité nous voulons donner à notre histoire si nous ne savons pas, à l’avance, quelle fin offrir au lecteur.

Et pour arriver de façon cohérente à la fin de l’histoire, nos personnages doivent avoir des questions auxquelles ils doivent pouvoir donner réponse. Pour cela, ils doivent également avoir des présomptions sur des faits, avoir des idées qui s’avèrent être erronées à un moment donné, autrement, nos personnages ne pourront rien dénouer au final (et par conséquent le lecteur non plus).

 

Selon John Truby, il existe 6 types d’intrigue :

– L’intrigue périple
– L’intrigue à trois unités
– L’intrigue à rebondissement
– L’anti-intrigue
– L’intrigue à fils conducteurs multiples

 

Selon Ann Rittenberg et Laura Whitcomb, il existe 7 genres d’intrigue :

– Des chiffons à la richesse – (pensez à Cendrillon)
– Garçon rencontre fille – (pensez à pleins de romances)
– Découvrir son âge – lorsqu’un personnage grandit et se découvre une force intérieure à travers son âge ou, lorsque le personnage grandit émotionnellement, devenant la personne qu’il a toujours voulu devenir.
– La chute du corrompu – (pensez à Hunger Games où le Président Snow est éjecter de son siège de pouvoir)
– La réalisation d’un héros – (pensez à The Dead Zone de Stephen King)
– Il n’y a pas meilleur endroit que chez soi – (pensez à La Firme de John Grisham)
– Salvation – et cette intrigue a habituellement une fin heureuse.

 

Selon Ronald B. Tobias, il y en a 20 (que je vous laisse découvrir car je ne l’ai pas lu, je ne le trouve qu’en anglais).

 

Ma vidéo sur YouTube:

Dites-moi si cet article vous a aidé 🙂

 

À bientôt,

Isa

Laisser un commentaire